News

Signature d’un contrat avec Swissocial pour la mesure d’impact

 logoBanner

La méthode proposée par Swissocial permet une approche objective et exhaustive de la mesure d’impact.

Pour notre projet « Un violon dans mon école » Juan Alarcon travaille avec un médecin spécialiste de projets de recherches en médecine, aujourd’hui orienté sur les projets à caractère social. Nous pourrons donc bénéficier de l’approche scientifique propre au domaine médical dans le domaine de la mesure, laquelle approche a fait ses preuves depuis longtemps.

Le suivi d’impact permettra la comparaison d’évolution entre deux groupes participant au projet (un échantillon des 44 enfants du Valais et un échantillon des 100 enfants de zurichois démarrant à la rentrée prochaine) et deux groupes d’enfants hors projet appartenant à une autre classe des écoles concernées.


L’objectif de la méthodologie est de tenir compte non seulement des effets matériels mais aussi des effets immatériels, tant sur l’enfant lui-même que sur la collectivité à laquelle il appartient. D’où l’existence de 4 catégories d’impact (individuel/tangible – individuel/intangible – collectif/tangible – collectif/intangible). 
Chacune de ces 4 catégories fait l’objet d’une pondération dans le résultat final. Cette pondération dépend du projet lui-même et de ses objectifs. 


L’ensemble du suivi repose sur la définition puis le suivi de neuf indicateurs mesurés une ou deux fois l’an, à partir de questionnaires très concrets traités avec les enseignants et les parents. Le travail de suivi reste donc tout à fait supportable.